Nous écrire Lettre d'informations Flux RSS

Le formatage culturel m’a tuer

« Le formatage culturel m’a tuer » A la reconquête du sens critique

Entre récupération de l’art et détournement culturel
Une conférence gesticulée qui parle d’art et de politique,
de résistance et de subversion...
et plus généralement des multiples formes d’anesthésies sociales
... mais aussi d’art, d’humour et d’eau fraîche...

Plus d’infos par ici : https://cynthibrez.wixsite.com/conf-gesticulee

De sensible avec un combiné téléphonique,
d’expériences avec des schémas dessinés,
d’hypothèses et de contre-hypothèses,
Dotée d’un dispositif presque spectaculaire fait d’accessoires et de post-it.

Docteure en arts et théories des arts, après quelques années de recherches universitaires, je me suis tournée vers une recherche de terrain, où j’expérimente et interroge les formes artistiques mais pas que... au fond, il s’agit d’une forme d’anthropologie de l’art : je fais donc de l’arthropologie.

Titillant systématiquement les frontières à la limite entre les zones de conditionnement social, de privation de libertés donc, et les formes qui font acte de subversion, espaces de créations et actes d’expressions, ce parcours expérimental et hors des sentiers battus dresse au final un portrait non exhaustif des nouvelles formes de censures contemporaines et invite le public à ne pas rester spectateur passif mais au contraire à développer et récupérer son sens critique, donc à reprendre la parole.

Refusant les zones de confort, les cases et les enfermements, cette conférence demande une prise de risque à la fois du programmateur et du spectateur, accepter de la traverser sans a priori... sans se dire « a priori » l’art ne sert à rien, « a priori » l’art n’est pas révolutionnaire, « a priori » je ne comprends rien à l’art, « a priori » l’art c’est pas pour moi, mais pour une certaine élite...

Université Populaire de Bordeaux - 24 rue du 14 juillet 33400 Talence

© 2018 Université Populaire de Bordeaux | Plan du site | Mentions légales