Les goguettes

Une goguette c’est quoi ?
Tu prends une chanson connue…
T’enlèves les paroles…
Tu écris tes propres paroles…
Et tu la chantes !

A la Goguette on se retrouve donc autour d’une scène ouverte pour chanter ensemble et détourner sans vergogne des airs connus pour parler d’actualité internationale, nationale, locale ou intime. Pas besoin de chanter juste, ni bien, il suffit d’avoir quelque chose à dire et de le dire en chanson. Si désaccord il y a, on peut toujours répondre au goguettier… en chanson!

A vos crayons, à vos papiers, à vos coups de gueule, à vos coups de cœur : accourez à la goguette !

Un peu d’histoire

« Mieux vaut chanter fort et faux que bien mais pas » disait Aristide Bruyant un soir de 1797 à Paris. Ou bien était-ce en 1917 à Leidenstadt ? Où en 1962, cette année-là ? Nous ne le savons pas.

Est-ce le vin, la recherche de compagnie ou encore la volonté de détourner avec joie et allégresse les chansons en vogue qui lui inspirèrent un nouveau mode d’expression ? Nous l’ignorons également. Laissons ces interrogations aux historiens, histrions et autres historiographes et posons-nous la véritable question : c’est quoi une goguette ?

>> Un peu d’histoire : La Goguette est une tradition populaire française qui remonte au XVIII° siècle. C’est une société bachique et chantante qui se rassemblait régulièrement pour boire ensemble et se chanter leurs créations. Les œuvres des goguettiers était chantées sur des airs connus de l’époque qui pouvaient servir indifféremment à plusieurs textes. Ces musiques était nommée les timbres.

La première Goguette (et une des plus célèbre) attestée fut celle du Caveau, qui rassemblait plutôt les lettrés et bourgeois du Paris d’alors, un peu avant la Révolution française.

C’est au cours du XIXe siècle que les ouvriers s’empareront de cette tradition et lui conférerons une dimension politique. On peut parler du « siècle d’or » de la goguette. Au point que Napoléon III, craignant que ces sociétés ne deviennent des foyers de contestation, limitera le nombre de goguettiers à 19 par Goguette. Nombre de chansonniers célèbres appartenaient à une ou plusieurs Goguettes. Citons par exemple Jean Baptiste Clément, auteur du Temps des cerises et de la Semaine sanglante.

Quelque peu oubliée, cette tradition refait surface au début des années 2000 à l’initiative de Christian Paccoud. Ce rendez-vous hebdomadaire devient une institution auLimonaire (café-chansons parisien). Le principe est toujours le même : chacun peu, s’il le souhaite, chanter son œuvre en détournant un air connu.

Par glissement, le termes Goguette désigne à la fois la soirée en elle-même où se rassemblent les goguettiers mais aussi la chanson ainsi parodiée.

Au fil du temps la pratique s’est redéployée, on peut trouver aujourd’hui des goguettes régulières un peu partout, en voici quelques unes :

À Paris (hebdomadaire, les lundis) : “Bateau El Alamein” (La Goguette des Z’Énervés)

À Montreuil (mensuelle) : Bar “La Station Service” (La Goguette des V’nères)
À Toulouse (mensuelle) : Café associatif “Chez Ta Mère” (Ta Mère la Goguette)
À Anères (annuelle) : “Le Café du Village” (Fête Internationale des Goguettes)

Sans compter les multiples éphémères… et celle que nous allons lancer ensemble sur Bordeaux!

ÉVÈNEMENTS LIÉS

11
Mai

En goguette Simone !

Les goguettes
18
Mar

En goguette Simone!

Les goguettes
12
Fev

En Goguette Simone !

Les goguettes
29
Jan

En Goguette Simone de janvier !

Les goguettes
14
Dec

En Goguette, de Noël, Simone !

Les goguettes
27
Nov

En Goguette Simone !

Les goguettes
16
Oct

En Goguette Simone #11

Les goguettes
25
Sep

En Goguette Simone #10

Les goguettes
26
Juin

En Goguette Simone #8

Les goguettes
17
Avr

En Goguette Simone #6 !

Les goguettes
20
Mar

En Goguette Simone ! #5

Les goguettes
27
Fev

En Goguette Simone #4

Les goguettes
23
Jan

En Goguette Simone ! #3

Les goguettes
21
Nov

La deuxième Goguette

Les goguettes
12
Sep

Goguette (La première!)

Les goguettes